|

dernières infos

Pellicer / Jacobi : la D3 comme tremplin

02/04/2019 | Triathlon - D3
 
Le circuit régional de Division 3 a été pour eux une première approche des courses par équipes et un moyen d’acquérir de l’expérience. Cette saison, ils vont connaître les exigences de la D1 après avoir gravi les échelons au sein de leur club formateur : les Sardines Triathlon pour Méline Pellicer, et le Triathl’Aix pour Erwan Jacobi.
A bientôt 19 ans, Méline n’a pas tardé à se faire une place dans l’effectif des Sardines. Quand elle participe pour la première fois au circuit de D3 en 2016, à tout juste 16 ans, le club dirigé par Hervé Pellissier a déjà pour objectif d’évoluer en D2. "Etant donné que j’avais déjà de bons résultats, j’ai rapidement été intégrée au groupe pour performer et conduire l’équipe en D2", se rappelle-t-elle. De son côté, Erwan Jacobi, 22 ans, qui a débuté sur la D3 au même âge, a d’abord envisagé cette épreuve comme un complément à ses objectifs personnels : "Dans les premiers temps, c’était plus de la préparation pour les championnats de France jeunes, pour se faire plaisir sur un format un peu différent et courir avec d’autres athlètes, insiste Erwan. D’ailleurs, l’équipe n’était pas toujours la même, il n’y avait pas d’objectif précis." Puis le club d’Aix-en-Provence est devenu plus ambitieux, et Erwan n’a pas manqué le train. "Chaque année, le groupe était un peu plus solide et sur la demi-finale et la finale le niveau était vraiment bon. Il y a eu un déclic pour aller plus haut".
Un déclic qui a permis au Triathl’Aix de monter en D2, niveau atteint la même année par l’équipe féminine des Sardines : "Le club se projetait sur cet objectif avec l’envie de monter en D1. On aurait pu monter l’an passé, mais on avait un effectif jeune, on a préféré rester en D2 pour gagner en expérience", dit encore Méline, qui en raison de problèmes de santé n’a pas pu trop y participer en 2018. Mais pour l’un comme pour l’autre, la D3 a finalement été un tremplin parfait pour évoluer plus haut. Erwan l’assure, "quel que soit l’état d’esprit, il y a une motivation et une ambiance différentes sur ces courses. C’est plus décontracté, les enjeux sont différents, mais ça permet de gagner en expérience et d’apprendre à gérer une course en équipe." Même constat pour Méline, qui a profité du circuit régional "pour me mesurer aux adultes à l’époque, et pour m’intégrer au groupe. L’expérience a été bonne à prendre."
C’est sans doute pour cela que 24 équipes, sur les 40 engagées en D3, aligneront des U23 sur le triathlon des Ferréols à Digne-les-Bains, le 2 juin.
 
Crédit photo : Activ'images et Adèle Azzola (ATriPix)
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ligue Provence-Alpes - Côte d'Azur de Triathlon
Centre d'Affaire La Valentine
7, Montée du Commandant de Robien
13011 Marseille
Tel : 09 51 95 98 64
Courriel : contact@triathlonpaca.com