|

DerniÈres infos

En route pour Montceau

14/09/2020 | Compétition - Jeunes
 
Ce sera leur grand jour et la pression inhérente au rendez-vous risque d’être décuplée au regard du contexte. Dimanche, à Montceau-les-Mines (Saône-et-Loire), les meilleurs jeunes (minimes à juniors) du pays vont se retrouver pour les championnats de France de triathlon marqués par l’épidémie de Covid-19. Dans cette année si particulière, ce sera pour certains la première compétition depuis de longs mois, mais il faudra tout de même se montrer à la hauteur.
Du côté de la Ligue Provence-Alpes - Côte d’Azur, ce sont finalement 45 jeunes qui seront au départ, après validation par la FFTRI des demandes hors quotas. "Après les différentes annulations, nous avons dû effectuer une sélection sur dossiers. Pour les jeunes, ce n’est pas l’idéal, mais dans le contexte actuel l’équipe technique régionale (ETR) a fait au mieux pour s’adapter et être la plus juste possible, rappelle le Conseiller Technique de Ligue (CTL) Raphaël Serrapica. Ce sera une édition un peu spéciale, avec des niveaux de forme sans doute variable puisque certains n’ont pas encore couru cette année." Néanmoins, les trois clubs de la Ligue les plus représentés, Triathl’Aix, Sardines Triathlon Marseille et Saint-Raphaël Triathlon, auront l’opportunité de tirer leur épingle du jeu.
"C’est chez les cadets que les chances de médailles sont les plus élevées avec, en individuel, Matéo Vidal, Titouan Peyrol, tous deux des Sardines, et Pablo Isotton et Léo Fernandez de Saint-Raphaël. Anouk Sterkers (Triathl’Aix) a sans doute aussi une carte à jouer. En équipe le Triathl’Aix et Saint-Raphaël qui peuvent se placer, et il ne faut pas oublier l’Olympic Nice Natation qui a toujours de bons éléments", estime le CTL. Chez les minimes, "une catégorie toujours difficile à prévoir, les Sardines et le Triathl’Aix ont des jeunes pour bien figurer par équipe", note encore Raphaël Serrapica, pour qui les plus grosses interrogations concernent les demoiselles : "Je sais que tout le monde s’est plutôt entraîné dans de bonnes conditions, mais la majorité des filles n’a participé à aucune épreuve en 2020. Difficile dès lors de savoir comment elles vont aborder l’épreuve mais aussi quel sera le niveau de la concurrence." Réponse ce dimanche.
 
Crédit photo : FFTRI/Christophe Guiard


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ligue Provence-Alpes - Côte d'Azur de Triathlon
Centre d'Affaire La Valentine
7, Montée du Commandant de Robien
13011 Marseille
Tel : 09 51 95 98 64
Courriel : contact@triathlonpaca.com