|

D1 : une année pour apprendre

06/11/2020 | Grand Prix - Clubs
 
Au coeur d'une année perturbée par la Covid-19, les équipes hommes du Triathl'Aix et de Vitrolles Triathlon et les dames des Sardines Triathlon ont pu participer à un Grand Prix de D1 réduit (trois étapes au lieu de cinq). Sans pression mais avec l'envie d'apprendre. Bilan avec les coachs de chaque club.
 
Anaïs Desse (Vitrolles Triathlon) D1 masculine

La saison 2020 a été assez compliquée avec l’annulation de deux étapes, même de trois au final puisque la dernière aux Herbiers a fini sur un aquathlon. On avait vraiment misé sur la partie cyclisme en faisant venir de bons éléments à vélo donc ce n’était pas la meilleure des étapes pour l’équipe. Le résultat à Châteauroux était convenable, quant à celle de Quiberon le résultat était vraiment inespéré et on en attendait pas mieux. Au classement général, on termine 8ème, c’est au-delà de nos attentes donc c’est de très bon augure pour l’année prochaine. Notre but pour la saison qui arrive est de garder une équipe fixe même si on sait qu’il va forcément y avoir des allées et venues. Sur la première étape, on a notamment intégré Clément Dutoit, cadet qui va passer junior. Notre objectif est aussi de former des jeunes de l’école de Triathlon pour qu’à long terme ils puissent intégrer cette équipe pour qu’elle soit majoritairement régionale. Concernant la saison prochaine, on aimerait se maintenir à ce niveau (entre la 8ème et la  12ème place) et donc garder notre place en D1. Ce qui s’est passé cette année nous prouve qu’on est capable de faire de grandes choses. On espère juste que toutes la saison se déroulera normalement !
 
François Boulesteix (Triathl'Aix) D1 masculine

La problématique pour le club, dans cette saison tronquée, a été de connaitre l’état de forme des athlètes. Nous avons constitué les équipes en fonction des sensations et des disponibilités des athlètes. Ensuite, on s’est efforcé de faire participer tout le monde, tout en essayant de conserver les trois personnes qui avaient permis de faire un bon résultat d’une étape à l’autre. En terme de performance, il y a eu quelques déceptions, mais aussi des bonnes surprises comme Adrien Germain qui a fait une bonne saison, meilleure que l’année précédente. On a une équipe française avec pas mal de personnes issues du quart sud-est de la France et on essaye de garder cette identité régionale. On a une équipe jeune qui progresse d’année en année. Petit à petit, on espère avoir une équipe très compétitive, peut-être pas encore viser le Top 5, mais s’en rapprocher. C’est notre deuxième année consécutive à la 9ème place. Notre objectif N°1 c’est de maintenir une équipe en Première division en permettant à nos jeunes de s’y intégrer. L’année prochaine, on va rester dans la même logique de recrutement. Et puisque les jeunes auront forcément plus d’expérience, on espère faire mieux que 9ème.
 
Anthony Delmas (Sardines Triathlon) D1 féminine

Notre équipe se constitue d’un noyau de trois jeunes Françaises, de l’expérimentée Camille Donat et de deux étrangères. Ça a été très compliqué de parvenir à regrouper toutes les athlètes sur les trois manches de la D1. On a donc fait le pari d’aligner seulement trois filles à Châteauroux et trois filles à Quiberon. Pour Châteauroux ça a plutôt bien fonctionné, on se place 11ème. Malheureusement, à Quiberon on a eu une grosse chute de Méline (Pellicer) qui ne pet pas finir la course et donc ne nous permet pas d’être classé. La dernière course, s’est déroulée dans des conditions complexes, température extrême et vent violent qui ont abouti à une transformation de l’épreuve en aquathlon. Avec Méline qui revenait de blessure, la course a était plus que compliquée pour l’équipe. On finit 13ème, alors qu’on espérait finir dans le Top 10 du classement. Le fait qu’on ait dû faire sans nos étrangères et avec en plus cette chute, le classement général a par conséquent été fortement perturbé. Pour l’année prochaine, on vient justement d’apprendre le départ de deux de nos filles pour changement de club. On est donc actuellement en recherche d’athlètes féminines, françaises, qui sont de préférence de la région sud afin de compléter l’équipe et de pouvoir courir en D1 la saison prochaine avec toujours comme ambition de s’y maintenir.
 
Crédit Photo : Yoann Rochette
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ligue Provence-Alpes - Côte d'Azur de Triathlon
Centre d'Affaire La Valentine
7, Montée du Commandant de Robien
13011 Marseille
Tel : 09 51 95 98 64
Courriel : contact@triathlonpaca.com