|

dernières infos

Chargement en cours

3 questions à...
Yanis Seguin

09/09/2020 | Grand Prix - D2 - Bilan
 
Nom : Seguin
Prénom : Yanis
Âge : 20 ans
Fonction : Licencié aux Sardines Triathlon Marseille, étudiant en Staps
Discipline préférée en triathlon : course à pied
 
1. Dans quel état d’esprit abordais-tu ce championnat de D2 écourté et sans pression*, après un premier semestre marqué par la Covid-19 et le confinement ?
Je me suis lancé dans ce Grand Prix pour m’amuser avant tout, car la compétition me manquait, elle nous manquait à tous. J’avais aussi hâte de découvrir les épreuves et le championnat qui étaient nouveaux pour moi. Du coup, on peut dire qu’on a pris la première épreuve « à la cool » avant que l’esprit de compétition et l’envie de gagner ne reviennent très vite. Je n’avais pas trop de doute sur ma condition physique, car j’ai beaucoup travaillé pendant le confinement, avec des séances quotidiennes sur home-trainer et d’élastique pour garder un maximum de dynamisme sur le haut du corps.
 
2. Collectivement, quel bilan fais-tu de ce championnat terminé à la 5e place et que faut-il en retenir pour 2021 ?
Comme tu l’as dit, nous n’avions pas de pression. On l’a pris un peu cool à Châteauroux où les deux cadets (Titouan Peyrol et Matéo Vidal) sont plutôt bien. Sur la 2e étape, avec un esprit plus conquérant, on fait le podium et on revient 3e au général, pour finalement se classer 5e après l’étape de Quiberon. Autant dire qu’on était super-contents car ce n’était pas vraiment l’objectif de départ. Ça nous a ouvert les yeux sur nos possibilités pour l’an prochain et donné des infos importantes pour la gestion de course. Chacun pourra sans doute penser un peu plus à sa course sans pour autant pénaliser le collectif. L’expérience a été enrichissante.
 
3. Individuellement, tu voulais aussi te montrer, et finalement tu gagnes deux étapes. Est-ce que c’est une surprise pour toi et est-ce que ça te donne envie de voir plus haut ?
Je voulais en effet réaliser un ou deux coups, mais je pensais plutôt au top 10, je n’imaginais pas vraiment pouvoir gagner. J’ai été agréablement surpris par mes progrès en vélo et en course à pied en fait. Les contextes de course sont différents mais je me rends compte que mes chronos ne sont pas très éloignés de la D1. Alors en effet, ça me donne envie d’y goûter et j’adorerais le faire avec les Sardines, mon club depuis toujours. Ce sera au club de fixer la ligne sportive, mais vu le classement cette année, la manière dont on a couru et notre potentiel, on se dit qu’on peut viser plus haut en gardant cette équipe-là.
 
*Trois étapes au lieu de cinq (à Châteauroux, Saint-Pierre d’Albigny et Quiberon), sanctionnées d’aucune descente ni montée en raison de la crise sanitaire
 
Crédit Photo : Yoann Rochette
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ligue Provence-Alpes - Côte d'Azur de Triathlon
Centre d'Affaire La Valentine
7, Montée du Commandant de Robien
13011 Marseille
Tel : 09 51 95 98 64
Courriel : contact@triathlonpaca.com