|

Dernières infos

Chargement en cours

3 questions à...
Isabelle Oreggia

09/01/2019 | Ligue Paca - Arbitrage
 
Nom :  Oreggia
Prénom : Isabelle
Âge : 53 ans
Fonction : Présidente de la Commission régionale d’arbitrage
Discipline préférée en triathlon : Course à pied
 
1. En tant que présidente de la Commission régionale d’arbitrage, quel est ton rôle ?
Mon premier rôle c’est de représenter et gérer l’arbitrage de la Ligue PACA avec mes 10 coéquipiers de la CRA auprès de la Fédération, et d’être garante des règles et de l’équité sportive en course. Cela implique de gérer tout ce qui est formation des arbitres, le calendrier de l’arbitrage, c’est-à-dire la répartition des arbitres sur chaque épreuve, et le suivi des rapports d’arbitrage.
 
2. Tu occupais déjà ce poste dans l’ex-Ligue Provence-Alpes. Avec la fusion, nous sommes passés d’environ 70 à 160 arbitres. Qu’est-ce que cela change pour toi ?
Le territoire est maintenant plus vaste, cela implique plus d’épreuves donc des déplacements plus nombreux et plus fréquents pour moi et pour tous les arbitres. Cela veut aussi dire plus de formations, donc l’intégration de nouveaux formateurs. Et pour ma part, il faut aussi apprendre à connaître les épreuves de l’ex-Ligue Côte d’Azur. Je me suis déjà déplacée sur certaines en 2018, je le ferai encore en 2019. Connaître les organisateurs pour entretenir les meilleures relations possibles dans le respect des règles d’organisation, mais aussi connaître les spécificités techniques des épreuves : par exemple, s’il y a un ou deux parcs à vélos, on ne prévoit pas le même nombre d’arbitres. C’est un exemple parmi d’autres.
 
3. Comment rapprocher les triathlètes et les arbitres et éviter les contestations ?
Les arbitres sont là pour faire respecter les règles et l’équité sportive avec beaucoup de pédagogie. Aujourd’hui, il y a énormément d’éléments qui relèvent de la responsabilité des triathlètes dans les textes de la règlementation sportive (RS) avant même le départ de la course, ils doivent donc savoir à quoi ils s’engagent. Le fait que les arbitres sont issus des clubs – je rappelle que chaque club doit fournir un certain nombre d’arbitres en fonction du nombre de licenciés – aide à faire passer l’information et les évolutions des règles. Il faut aussi tenir compte du fait que le triathlon s’ouvre beaucoup aux non-licenciés. Et là, on doit utiliser un maximum de supports à notre disposition, comme l’affichage, les bandes sonores, pour informer ces pratiquants des règles.
 
Contact : ioreggia@triathlonpaca.com
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ligue Provence-Alpes - Côte d'Azur de Triathlon
Centre d'Affaire La Valentine
7, Montée du Commandant de Robien
13011 Marseille
Tel : 09 51 95 98 64
Courriel : contact@triathlonpaca.com