|

dernières infos

3 questions à...
Emeric Pierreton

23/10/2019 | Séminaire - Entraîneurs
 
Nom : Pierreton
Prénom : Emeric
Âge : 43 ans
Fonction : Membre de l’ETR et de la commission technique, secteur Haut niveau.
Discipline préférée en triathlon : Natation
 
1. Lors du séminaire des entraîneurs le 23 novembre prochain, tu vas faire une intervention sur le « Foot Core ». Qu’est-ce que c’est ?
En anglais, « core » signifie le cœur, le noyau. Si on traduit littéralement en français, on parlerait du cœur du pied, de la musculature profonde du pied. Par analogie, ce serait comme les abdos pour le tronc, donc on s’entend pour parler de gainage du pied. Nos pieds se composent de muscles extrinsèques, qui vont partir du tibia et avoir une influence sur nos chevilles et nos pieds, un peu comme les fils d’une marionnette, et de muscles intrinsèques, qui ont le rôle d’amortisseurs et de propulseurs. Ces muscles sont très importants mais sont sous-utilisés et ont été remplacés depuis longtemps par les gels présents dans les chaussures ou maintenant les plaques de carbone… (sourire)
 
2. Comment travailler concrètement ces muscles pour renforcer son pied ?
Avant toute chose, il va falloir éveiller les connexions nerveuses, les rallumer avant de penser à se muscler. Dans cette deuxième phase, il y a des choses simples à faire, que j’évoquerai lors du séminaire, et à intégrer dans notre pratique sportive. Il n’y a rien de complexe mais il faut le faire très régulièrement, c’est comme se brosser les dents : ça prend peu de temps mais il faut le faire tous les jours ! Le plus dur c’est de réveiller ces connexions, après c’est simple à entretenir pour modifier réellement sa foulée. Chez le triathlète, ce sera très utile pour la course à pied, un peu le cyclisme, mais essentiellement sur les transitions car c’est là où l’on est pieds nus. Avec un bon « foot core », c’est-à-dire un bon amorti et de bons muscles, on peut courir n’importe où. Le problème c’est qu’avec la démocratisation de la course à pied, l’évolution des chaussures, on a remplacé un élément naturel par des gels, des gros amortis, sans comprendre le principe de notre course. Nombre de blessures pourraient être évitées avec un bon choix de chaussure, mais pour bien les choisir, il faut d’abord un bon pied.
 
3. Comment va s’articuler cette intervention que tu réaliseras avec un autre membre de l’équipe technique régionale (ETR) Anthony Delmas ?
Dans un premier temps, on va présenter le pied, sa biomécanique pour que tout le monde sache bien de quoi on parle. Ensuite, on va rentrer dans ce qu’est le « Foot core » avec sans doute des applications pratiques, des exercices d’activation que l’on pourra faire dans l’amphithéâtre ou dehors. Je pense qu’on aura un petit débat sur le matériel, la période actuelle s’y prête. On pourra sans doute s’interroger pour savoir si la chaussure fait la performance… Il y a beaucoup d’avis sur le sujet. Et enfin, on reviendra au « Foot core » pour aider les entraîneurs présents à mettre des exercices en place.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ligue Provence-Alpes - Côte d'Azur de Triathlon
Centre d'Affaire La Valentine
7, Montée du Commandant de Robien
13011 Marseille
Tel : 09 51 95 98 64
Courriel : contact@triathlonpaca.com