|

dernières infos

Chargement en cours

3 questions à...
Christophe Cheval

22/05/2019 | Ligue - Commission - RH
 
Nom : Cheval.
Prénom : Christophe.
Âge : 58 ans.
Fonction : Vice-président de la Ligue, président de la commission Ressources Humaines.
Discipline préférée en triathlon : Les trois !
 
1. Christophe, quel est ton rôle en tant que président de la Commission Ressources Humaines ?
Mes champs d’actions sont les rapports avec les salariés, l’organisation du travail, le bien-être au travail et l’application du droit du travail. Dans le fonctionnement de l’ex-Ligue Provence-Alpes, ce rôle était un peu officieux dans le sens où il n’y avait pas de commission dédiée. Avec la création de la Ligue Provence-Alpes - Côte d’Azur, qui nous a fait passer de 2 à 5 salariés, voire 6 en comptant Sébastien François-Enimie actuellement en congés sabbatique, il fallait être rigoureux et professionnel dans ce domaine, pouvoir assurer un suivi et s’adapter à la réglementation en termes de droit social qui est de plus en plus complexe et parfois ambigüe.
 
2. Tu occupes un poste identique dans ta vie professionnelle. Quelle sont les différences entre la gestion d’une structure privée et d’une association ?
En effet, je suis responsable de cinq établissements médico-sociaux et je gère environ 160 salariés. Sur le droit, il n’y a aucune différence entre cette structure et la Ligue étant donné que les associations dépendent du droit privé. Les salariés ont donc les mêmes droits et les mêmes devoirs. La seule chose qui change vraiment, c’est la taille de la structure et donc le mode de management. On ne peut pas agir de la même manière quand on gère 160 salariés ou quand on en gère 5. Dans ce cas, on attend plus de proximité. Mais dans le fond, les problématiques sont identiques.
 
3. Quelles sont les priorités de la Ligue en termes de Ressources Humaines justement ?
Avec Gérard Oreggia, nous sommes sur la même longueur d’ondes en ce qui concerne le management de l’équipe. Nous considérons tous les deux, d’abord, qu’il doit y avoir une égalité et une équité dans les avantages, les droits et les devoirs des salariés. Ensuite, nous pensons que si les salariés sont contents de venir au bureau et satisfaits de leurs conditions de travail, ils renverront automatiquement des éléments positifs dans leur rapport aux comités départementaux, aux clubs, aux organisateurs et aux licenciés avec qui ils sont en contact au quotidien. Et par mon expérience, je sais que si un salarié vient travailler avec le sourire, il a plus envie d’apporter quelque-chose à l’entreprise.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ligue Provence-Alpes - Côte d'Azur de Triathlon
Centre d'Affaire La Valentine
7, Montée du Commandant de Robien
13011 Marseille
Tel : 09 51 95 98 64
Courriel : contact@triathlonpaca.com