|

3 questions à... Céline Bousrez

28/10/2020 | Paratriathlon - Guide
 
Nom : Bousrez
Prénom :  Céline
Âge : 42 ans
Fonction : Guide paratriathlète
Discipline préférée en triathlon : La course à pied (c’est de là que je viens)
 
1. Comment en es tu arrivée à devenir guide de triathlon paralympique?
J’ai été contactée par Nicolas Becker, c’est un entraîneur fédéral qui m’a proposé en mars 2019 d’être guide pour Annouck, athlète aveugle. J’ai immédiatement accepté et en avril 2019 on a fait une semaine de stage à Cannes avec toute l’équipe de France paratriathlon. C’est à cette occasion que j’ai rencontré Annouck pour la première fois et c’était aussi la première fois que je faisais du tandem (rires). Parce qu’avec Annouck on court et on nage en étant attachées, et pour la partie vélo c’est du tandem. Avant cette expérience c’était un monde inconnu pour moi et j’ai trouvé l’idée d’être guide géniale. En 2018 j’ai été championne de France de triathlon longue distance et de duathlon longue distance et pour 2019 je n’avais pas forcément la motivation de me relancer dans une préparation individuelle. L’opportunité d’être guide est donc arrivée au bon moment ! C’est une super expérience et une super aventure autant sur la plan sportif que sur le plan humain. 
Malheureusement En mai 2019, j’ai eu un grave accident de vélo. L’été 2019 a donc été assez compliqué et a mis entre parenthèse mon rôle de guide. Heureusement Annouck a pu faire des compétitions avec d’autres guides. La fédération a été très présente durant ma convalescence, elle m’a été d’un grand soutien, m’a attendu et m’a donné la motivation de poursuivre. Dès que j’ai commencé à me rétablir, au mois de novembre 2019, on a participé à un stage à la Réunion et c’était reparti.

2. Comment se passent les entraînements en tant que guide paratriathlète? 
Pour la natation on ne réalise pas tous nos entraînements en étant liées. On a un coach qui s’occupe de nous et on nage seule dans notre ligne d’eau. Mais évidemment il y a toujours un moment dans la séance où on s’attache pour s’entraîner. Pour la course à pied, on court attachées, et de mon côté je vais aussi courir de manière individuelle. Pour le vélo, on ne peut s’entraîner ensemble en tandem que lorsque nous sommes en stage car on habite assez loin l’une de l’autre. Moi je suis licenciée au Triathlon Pays Grassois et annouck est de Lyon. Du coup, Annouck s’entraîne seule dans son appartement en faisant essentiellement du home-trainer et de mon côté je m’entraîne aussi à vélo. Le tandem c’était une nouveauté pour moi donc évidemment c’était un peu compliqué au début. Mais l’avantage c’est qu’Annouck n’était pas du tout affolée, elle a été tout de suite en confiance et même si moi j’étais parfois un peu stressée, Annouck trouvait les bons mots pour me rassurer. Et après, une fois qu’on a pris le coup c’est parti! Mais guide ce n’est pas que des entraînements sportifs, car Annouck est aveugle de naissance et c’est donc aussi du guidage avant et après les entraînements.

3. Quel est le bénéfice que tu retiens de ton parcours en temps qu’accompagnante, et comment envisages-tu la suite?
C’est pas facile de mettre des mots sur cette expérience en tant que guide. Mais déjà je suis hyper fière de faire ça, c’est vraiment gratifiant. Des podiums j’en avais déjà fait plusieurs en individuel que ce soit en course à pied ou en Triathlon, mais passer la ligne d’arrivée à deux, c’est très différent. D’ailleurs je me souviens encore de la première compétition que j’ai faite avec Annouck, c’était une manche de coupe du monde ITA à Milan en 2019 et on a fini 3ème. J’ai vraiment ressenti quelque chose d’incomparable que je n’avais même pas ressenti en tant que championne de France. C’était un grand moment de partage. C’est la joie du dépassement de soi mais aussi la joie d’avoir contribué au dépassement de l’autre. Parce qu’être guide c’est aussi ça, c’est apporter à Annouck encore plus de motivation pour aller jusqu’au bout. Franchir la ligne d’arrivée à deux c’est un véritable accomplissement.
On avait été sélectionné pour les jeux paralympiques de Tokyo 2020 qui sont reportés à 2021. Donc j’espère qu’on ira ensemble à ces jeux et que je serais la guide d’Annouck jusqu’au bout de cette aventure car même si je suis à l’heure actuelle la guide prioritaire, la décision ne dépend pas de nous mais de la fédération. À ce jour Annouck est 5ème mondiale et ils sélectionnent les 10 premiers pour les jeux paralympiques. En raison des circonstances sanitaires et du report des jeux, je ne sais pas encore si les qualifiés de 2019 le seront d’office pour 2021 ou non. En attendant on multiplie les stages pour se préparer au mieux. Etant professeur des écoles, j’ai eu la chance d’obtenir une décharge de service de 100% qui me permet de consacrer mon année à Annouck. En plus j’ai un mari et des enfants super qui me poussent à vivre pleinement cette expérience de guide, donc je le fais sans trop de scrupule car je sais que ça ne durera qu’un temps.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ligue Provence-Alpes - Côte d'Azur de Triathlon
Centre d'Affaire La Valentine
7, Montée du Commandant de Robien
13011 Marseille
Tel : 09 51 95 98 64
Courriel : contact@triathlonpaca.com