|

dernières infos

Chargement en cours

3 questions à...
Mireille Ruelle

25/09/2019 | Club - Organisation
 
Nom : Ruelle
Prénom : Mireille
Âge : 60 ans
Fonction : Présidente d’Antibes Triathlon
Discipline préférée en triathlon : Natation
 
1. Le club d’Antibes organise la dernière épreuve de l’année au calendrier de la Ligue, avec le triathlon de la Saint-Sylvestre le 15 décembre. Pourquoi avoir opté pour cette date et est-ce que cela engendre des contraintes supplémentaires ?
C’est le président fondateur du club qui avait lancé cette épreuve il y a près de 30 ans puisque l’on sera à la 29e édition. Au départ, le triathlon était organisé le 30 ou le 31 décembre, d’où son nom de triathlon de la Saint-Sylvestre. Mais il y a quelques années, la municipalité nous a demandés d’avancer un peu la date car il y avait trop de monde à gérer pendant cette période des fêtes de fin d’année, mais on a conservé le nom. Les contraintes ne viennent pas de la date, on s’adapte facilement si la météo n’est pas bonne. C’est plus le Cap d’Antibes qui nous demande de l’attention car c’est un site mythique très fréquenté par les cyclistes, les coureurs à pied, on doit donc limiter l’épreuve à 350 concurrents.
 
2. Cette année, le club d’Antibes a également organisé une épreuve 100% féminine à Golfe Juan. Quel bilan faîtes-vous de cette initiative ?
Si l’on excepte le changement de date imposé, le bilan est excellent avec près de 80 inscrites. Nous avons eu de très bons retours de la Ville de Golfe Juan et même nous, nous étions un peu surpris d’avoir autant d’inscrites sur une première édition, avec un parcours quand même assez raide. C’était une super-journée, avec un plan d’eau magnifique et j’espère que la Ville validera notre demande pour la deuxième édition, en mai ou juin.
 
3. Au moment de la création de la commission régionale de discipline au mois d’avril, vous vous êtes portée volontaire pour en faire partie, pourquoi ?
Je trouvais déjà que c’était une très bonne chose de créer cette commission, et j’ai le sentiment que les triathlètes manquent parfois de respect aux arbitres mais aussi aux bénévoles qui sont sur les épreuves et qui sont là pour faire en sorte qu’ils puissent courir dans de bonnes conditions. Ce manque de civisme m’agace et il est grandissant. J’espère que nous n’aurons pas de cas à traiter avec la commission de la Ligue mais si on doit en avoir, je souhaite entendre les triathlètes qui se retrouvent devant cette commission de discipline s’expliquer sur leur comportement.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ligue Provence-Alpes - Côte d'Azur de Triathlon
Centre d'Affaire La Valentine
7, Montée du Commandant de Robien
13011 Marseille
Tel : 09 51 95 98 64
Courriel : contact@triathlonpaca.com