ligue-paca
|

dernières infos

"Prévenir plutôt
que
soigner les plaies"

"Prévenir plutôt 
que soigner les plaies"
26/05/2021 | 3 questions - Violences - Prévention
 
Nom : Bertolino
Prénom : Patricia
Âge : 47 ans
Fonction : Membre de la commission technique, référente « Prévention des violences »
Discipline préférée en triathlon : Cyclisme.
 
1. La Commission Technique de la Ligue organise le jeudi 10 juin à 19h en visioconférence, une réunion d’informations et de sensibilisation à la prévention des violences que tu animeras. Quels seront les thèmes et comment va s’articuler cette réunion ?
Cette réunion sera une première prise de contact avec les clubs pour faire un travail de sensibilisation autour de quatre thèmes liés à la prévention des violences : définir les types de violences intra et extra-structure sportive ; s’outiller pour prévenir les risques de violences intra-structure sportive ; se prémunir pour accueillir et gérer le témoignage des victimes ou des témoins ; prendre connaissance des dispositifs existants et les démarches légales à effectuer. Pour préparer cette réunion, j’ai notamment participé à une réunion organisée par l’association « Colosse aux pieds d’argile » et la Fédération Française de triathlon, j’ai récupéré des documents mis en ligne par la FFTRI et des documents auprès des partenaires institutionnels avec qui j’échange déjà beaucoup sur le sujet, qui fait partie de ma profession de psychologue en pédopsychiatrie. On souhaite avant tout donner des clés de compréhension.
S’inscrire à la réunion - Jeudi 10 juin 2021, 19h, visioconférence
 
2. Au sein de la Commission Technique, tu es en charge de cette thématique de la prévention des violences. Quelles sont les actions que tu souhaites mener dans cette olympiade ?
Comme je le disais au début, cette réunion est une première action pour être identifiée comme personne ressource par les clubs et les intervenants. Professionnellement, je suis impliquée dans cette thématique depuis des années, je suis donc en mesure d’accueillir la parole si nécessaire. Et d’aider les éducateurs, dirigeants, qui pourraient se retrouver démunis face à la parole d’un enfant, ou en étant témoins de violences, quelles qu’elles soient, physiques, verbales, psychologiques. Dans la continuité de cette réunion, nous souhaitons établir un questionnaire à destination des clubs pour avoir une idée de l’expérience de chacun face à cette problématique. Enfin, nous poursuivrons l’approche de ce sujet à l’occasion du séminaire des entraîneurs.
 
3. Pourquoi t’être engagée pour la Ligue sur ce sujet ?
Tout simplement car Gérard Oreggia la président me l’a demandé. C’est un sujet qui le touche, et comme je travaille en pédopsychiatrie depuis des années, malheureusement, je travaille avec des enfants victimes de violences quotidiennement, encore plus dans la période Covid que nous vivons depuis plus d’un an. Gérard voulait donner cette orientation à l’olympiade. De mon côté, après avoir quitté la présidence d’un club, je voulais prendre un peu de recul, sauf à pouvoir m’impliquer sur un sujet dans lequel je pouvais avoir une vraie expertise à transmettre. Le thème des violences n’est jamais évident à aborder car il fait très souvent appel à l’intime et à sa propre représentation de la violence. Mais j’ai envie de le faire, je préfère être source de prévention que de soigner les plaies.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Ligue Provence-Alpes - Côte d'Azur de Triathlon

Centre d'Affaire La Valentine
7, Montée du Commandant de Robien
13011 Marseille
Tel : 09 51 95 98 64
Courriel : contact@triathlonpaca.com