ligue-paca
|

dernières infos

"Faire du triathlon un élément de bien-être"

12/05/2021 | 3 questions...
 
Nom : Delfour
Prénom : Marie-Laure
Âge : 51 ans
Fonction : Présidente de la Commission Régionale Santé Bien-Être et du Mistral Triath’Club Orange
Discipline préférée en triathlon : Natation
 
1. Quel a été ton parcours sportif et associatif pour arriver en 2020 à la présidence du MTC Orange ?
C’est en 2014, alors que je nageais régulièrement à Orange, que j’ai intégré le club, par l’intermédiaire de Gwenaël Mallet, alors entraîneur de natation. Cela faisait déjà deux ans qu’il me parlait régulièrement du club, mais très honnêtement, le mot « triathlon » me faisait un peu peur. Je n’avais jamais roulé et ça faisait 10 ans que je ne faisais plus vraiment de course à pied. Finalement, je me suis laissé tenter, j’ai essayé et j’ai été très bien accueillie dans ce club où j’ai découvert une deuxième famille ! Pendant deux ans, j’ai découvert les différentes disciplines enchaînées et le cumul des trois sports m’a fait un bien fou. En plus, nous avions un très bon groupe de filles, avec une très forte cohésion. Petit à petit, j’ai observé le fonctionnement du club et quand Dominique Loridan a souhaité passer la main, mais que personne ne voulait prendre la place de président, je n’ai pas voulu laisser le club comme ça. Je me suis donc proposée. Dominique m’a bien aidée pour faire la transition.
 
2. Pourquoi avoir accepté la proposition de Gérard Oreggia d’être sur sa liste pour l'élection à la Ligue puis de prendre la présidence de la Commission Santé Bien-Être (SBE) ?
J’étais d’abord très surprise que Gérard me propose pour être franche. Il tenait tout d’abord à la parité sur sa liste et il voulait quelqu’un d’engagé. Il m’a vu me débattre pour le club, alors que je n’avais jamais été dirigeante dans un club, je pense qu’il a dû apprécier ma volonté. Ensuite, j’étais très enthousiaste à l’idée de présider la commission Santé Bien-Être car ça correspond à l’idée que j’ai de notre sport, de sa pratique, avec des gens très différents et pas forcément tournés vers la compétition.
 
3. Quelles seront les grandes lignes qui vont guider l’action de la commission SBE pendant l’olympiade ?
J’aimerais par l’intermédiaire de cette commission que l’on puisse se rapprocher des jeunes par exemple. J’ai des collègues enseignants qui me disent que la crise sanitaire a accentué la perte de motricité et d’activité chez les jeunes. On a des disciplines formidables à faire connaître, à travers la Mixité par exemple, dont la commission est présidée par Annick Segabiot-Viator, mais aussi par la santé. On peut aborder le triathlon sans pour autant parler de longue distance et de performance, mais en parlant de bien-être, avec des sports comme le vélo et la natation qui sont des sports portés. Pour mettre cela en place, on va bien entendu relancer des formations "triathlon santé" et faire connaître les clubs labellisés "triathlon santé" sur le site de la Ligue, pour que tous les publics puissent facilement s’orienter vers nos clubs.
 
Crédit photo : Karine Junique.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Ligue Provence-Alpes - Côte d'Azur de Triathlon

Centre d'Affaire La Valentine
7, Montée du Commandant de Robien
13011 Marseille
Tel : 09 51 95 98 64
Courriel : contact@triathlonpaca.com